mardi 27 septembre 2011

Gares I






Le matin, avant la pluie imprévue ou dans la chaleur, déjà surprenante, d'un été interminable. Se souvenir des gares, c'est conserver une trace de l'impatience, du désir d'être ailleurs lié à chaque départ, facile néanmoins à renouveler.


Fenêtres  sur paquebot et sur cour







Ajout du 9 octobre, gare de Gruyères, par L'Absente.


51 commentaires:

  1. Etiez-vous à Gênes sur les traces de Nietzsche ?
    C'est l'occasion d'un haïku ferroviaire, celui-ci porte le numéro 5:
    Que faire dans le train ?
    Dormir ou lire le journal ?
    Tiens, un haïku !

    RépondreSupprimer
  2. Bravo, vous avez reconnu Gênes. Non, seulement l'occasion se posait pour une visite de deux jours. Je me souviens des bus-ascenseurs.


    De la fenêtre de l'hôtel,
    Entendre les trains qui passent
    Prendre celui qui ne s'arrête pas.

    RépondreSupprimer
  3. Joli ce trumeau au-dessus du lit.

    RépondreSupprimer
  4. Numéro 7:
    Villages la nuit sont
    Comme un champ d’étoiles filantes
    Sur la vitre du train.

    RépondreSupprimer
  5. Je vais bientôt à Florence, ce sera l'occasion de prendre d'autres photos de gares. Sur les dernières images, c'est Martigny puis Sion, mon tracé valaisan.

    Bientôt il faudra ouvrir une section "Haïkus ferroviaires". Et pourquoi pas?

    RépondreSupprimer
  6. Pendant les trois premières années de mon triste sort de pendulaire, j'ai composé 130 haïkus dans le train, en partie inspirés par les circonstances. Il en reste donc à publier dans les bons blogs...

    RépondreSupprimer
  7. Pour ceux qui désirent m'envoyer des commentaires, j'ai constaté certaines difficultés avec IE 8 (les commentaires ne s'affichent pas, je ne sais pas s'il en va de même avec les autres versions), donc il vaut mieux utiliser Firefox ou Chrome.

    RépondreSupprimer
  8. C'est vrai qu'un lapin qui suit un renard n'est pas une image très courante :-))

    RépondreSupprimer
  9. Il existe, je l'ai rencontré et il est féroce !
    On trouve un Fierce Bad Rabbit dans les livres de Beatrix Potter. Et un autre Fierce Rabbit (est-ce le même?) dans un épisode de la série télévisée "Chapeau melon & bottes de cuir".

    RépondreSupprimer
  10. Et il y a aussi des lapins guerriers, aux garennes de Watership Down


    http://en.wikipedia.org/wiki/Watership_Down

    RépondreSupprimer
  11. Et si je faisais un billet pour regrouper toute la littérature lapinesque que je connais déjà?

    RépondreSupprimer
  12. Watership Down, c'était le bestseller "incontournable" à son époque. Pourtant je l'ai lu en français avant la traduction annoncée par Wiki Froggy. C'était en même temps que le Rabbit d'Updike. Littérature lapinesque, oui, y compris la mienne ?

    RépondreSupprimer
  13. On en rediscutera à mon retour de Florence, mais c'est oui tout de suite.

    RépondreSupprimer
  14. C'est Barbie! Bon, petit essaie sous Firefox…voir si le commentaire passe, la nouvelle présentation du blog est très raffinée ! Saviez-vous que le mauve c’était aussi la couleur préférée d’Elisabeth d’Autriche ? En parlant des gares, la gare de Lyon à Paris est de loin la plus romantique pour moi, et son café baroque, il y a le film très drôle « Travels with my Aunt » avec Maggie Smith et José Louis Lopez Vasquez qui lui rend un bel hommage ! : )

    RépondreSupprimer
  15. Alors, en cliquant sur "aperçu", puis en cliquant sur "publier un commentaire" en mode anonyme, j'arrive à envoyer le texte.

    RépondreSupprimer
  16. Je cherche à comprendre le lien mystérieux entre gare et chambre d'hôtel. Je me suis toujours demandé pourquoi j'oublie systématiquement à quoi ressemblaient les chambres d'hôtel qui m'ont hébergé, alors que les gares me restent en mémoire un tout petit peu mieux.

    (L'Acratopège)

    RépondreSupprimer
  17. Parce que toutes les chambres de "l'Hôtel de la Gare" ont une fenêtre qui donne sur la gare...

    Plus sérieusement, les chambres d'hôtels sont des chefs d'oeuvre de standardisation lisse, où la mémoire accroche peu (à moins de loger dans un *****, ou un endroit particulièrement exotique).

    Par contre, les gares on souvent le caractère de monument à la gloire d'une société au sommet de son triomphe au moment de la construction. Deux exemples: la gare de Milan de style mussolinien et la gare de Qingdao (Chine), de goût impérial allemand.

    Dali, lui, trouve que la gare de Perpignan est le centre du monde pour la raison suivante: "J'ai eu à la gare de Perpignan une espèce d'extase cosmogonique plus forte que les précédentes. J'ai eu une vision exacte de la constitution de l'univers. L'univers qui est l'une des choses les plus limitées qui existe serait, toutes proportions gardées, semblables par sa structure à la gare de Perpignan".

    RépondreSupprimer
  18. Il faudrait creuser cette référence, ça m'intéresse; j'ai aussi vu le tableau de Dalí.

    RépondreSupprimer
  19. J'ai copié-collé la citation de Dali, mais elle me paraît maintenant un peu vérolée. Vous rectifiez vous-même?

    RépondreSupprimer
  20. Non, la citation est juste, d'après ce que j'ai pu vérifier, il y a seulement un s de trop à 'semblable', mais c'est tout.

    Et voici le tableau de la gare:

    http://www.museenkoeln.de/ausstellungen/mlu_0601_dali/bild1.asp

    RépondreSupprimer
  21. "A moins de dormir dans un "bac à crème" de Gruyère :

    http://www.la-cabriolle-bulle.ch/sites/main/?page_id=36 !


    Expérience moelleuse..."

    (L'Absente)

    RépondreSupprimer
  22. Mon premier test sous X a été publié puis a disparu.
    Le deuxième sous Ambre est là.
    Je ne cherche plus à comprendre.

    Pour moi ce n'est pas étrange cette association d'Inma de photos de chambre d'hôtel et de gares. La chambre est l'aboutissement du voyage en train, mais aussi en voiture, en avion. Et, ouvrir la fenêtre pour voir l'environnement, est souvent la première chose que nous faisons. "Chambre avec vue..." sur mer, sur parc, sur port, sur paquebot, sur gare (si on est pressé et pour une nuitée, nous dormirons à l'Hôtel de la Gare).
    Ensuite on regarde si le matelas est confortable (essentiel) puis on se dirige vers la salle de bains pour vérifier que tout est OK.
    Plus la chambre est belle moins on l'oublie; c'est un peu l'inverse pour la literie : plus le matelas est mauvais plus on s'en souvient!
    Parfois la chambre est superbe et la vue horrible! ou l'inverse! Que préférez-vous? Dur de répondre là. J'hésite...:) Si je suis seule, je préfère une belle vue. Si on est deux, une belle chambre et une bonne literie:))

    Bon, c'est du bla bla pour un Test3.

    RépondreSupprimer
  23. C'est vrai qu'on se souvient davantage des belles chambres et des mauvais lits. Ce week end j'explore ma nouvelle maison, sans toutefois l'habiter encore.

    RépondreSupprimer
  24. 金窝银窝不如自己的草窝
    à chaque oiseau son nid est beau

    RépondreSupprimer
  25. Inma,
    connaissez-vous Adolfo Bioy Casarès ? j'ai le sentiment d'avoir manqué kekchoz d'important.

    RépondreSupprimer
  26. Alors je vais écrire quelque chose sur son œuvre, sans hésiter cela vaut le détour
    Inma

    RépondreSupprimer
  27. Pour le moment les contingences triviales prennent le dessus...
    Déménagement en Valais la semaine prochaine, mais aucune pendaison de crémaillère en vue.
    Je viens d'apprendre que cette expression bizarre trouverait son origine dans un outil servant à suspendre une marmite au-dessus du feu; en espagnol, il y a un mot semblable, qui désigne une fermeture éclair.

    RépondreSupprimer
  28. C'est cela même: un machin cranté permettant de placer la marmite à hauteur voulue (une sorte de thermostat artisanal).
    Je ne sais pas si c'est judicieux de déménager Blanchon sous la première neige, vous risquez de ne plus le retrouver avant le printemps.
    Jusque-là, courage !

    RépondreSupprimer
  29. Curieusement, Blanchon possède son propre thermostat. Il perd son poil d'été et le remplace par sa robe d'hiver en fonction de la lumière et non de la température. Comme cette mue dure environ trois semaines, elle lui permet de s'adapter en douceur au changement de saison et de température, qui intervient de manière plus aléatoire. Il devient plus lourd aussi. Malheureusement, il ne pourra pas gambader dans la neige comme autrefois. Il y a trop de fouines et de renards dans le coin, bref, des animaux qui adorent les lapins... mais en apéritif ou en plat principal.

    RépondreSupprimer
  30. Et les loups ! avez-vous pensé aux loups ? Géo dit que le Valais en est infesté....

    RépondreSupprimer
  31. Tous les chiens seraient-ils des loups à la tombée de la nuit, comme les chats, qui deviennent gris?

    RépondreSupprimer
  32. C'est un télescopage de proverbes chinois ?
    J'ai trouvé l'antidote à celui de Deng Xiaoping: 猫儿不在, 耗子跳舞 (quand le chat n’est pas là, les souris dansent).

    RépondreSupprimer
  33. Chers amis, actuellement je suis "lost in Valais" et sans connexion internet efficace, du moins avant jeudi. Sinon, la vue est magnifique, le silence absolu et les rêves paisibles. Si l'un d'entre vous veut venir prendre un verre dans la catiche, ce sera avec plaisir
    Inma

    RépondreSupprimer
  34. Vous cherchez vraiment l'aventure: partout en Chine on a le réseau pour le téléphone mobile et internet.

    RépondreSupprimer
  35. Je me disais aussi : Inma teste la température de ses vins dans sa nouvelle cave (*_*)!

    RépondreSupprimer
  36. Ou la température de sa cave pour ses nouveaux vins. Tout est possible dans un pays où l'on n'a pas de réseau. En plus je doute qu'un chalet ait une cave. Et qu'Inma boive du vin. Le mystère s'épaissit.

    RépondreSupprimer
  37. Et oui, Inma boit du vin, mais seulement de bons vins, et je n'habite pas un chalet, mais une maison de village. J'ai changé de fournisseur d'accès et aujourd'hui j'arrive à me connecter sans problèmes, mais tout reste à faire, pour le câble surtout. Aujourd'hui je fais les dernières retouches pour la peinture et je finis de monter un clapier (il faut penser à Blanchon).

    RépondreSupprimer
  38. Et ça avance, du côté de "Abbet Road" ?

    RépondreSupprimer
  39. Mais oui, j'ai dû me déplacer aujourd'hui aux aurores pour m'occuper du problème de la connexion, mais ce sera réglé à la mi-novembre; j'aurai donc un accès au web convenable pour mon anniversaire, c'est déjà ça!

    RépondreSupprimer
  40. Anniversaire en novembre, Noël en décembre ! Qu'est-ce que vous dites de ça, Ambre ?

    RépondreSupprimer
  41. Je dis que Inma est scorpion (0_0)?

    RépondreSupprimer
  42. Et Rat pour l'astrologie chinoise (comme moi).
    La ménagerie s'agrandit: Blanchon, les loutres, le scorpion et les rats...

    RépondreSupprimer
  43. Alors vous pouvez rajouter le coq...si j'en crois l'astrologie chinoise.

    RépondreSupprimer
  44. Il y a toujours quelqu'un, mais en hibernation. L'activité du blog redémarrera samedi prochain.

    RépondreSupprimer

Publicité

Les Vaisseaux frères

à propos de Les Vaisseaux frères , de Tahmima Anam Un monologue d'apparence anodine, centré sur la possibilité de revoir un amo...