Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du avril, 2015

Sauve-toi!

À propos de Sauve-toi !, de Kelly Braffet.
   Le rêve de la raison engendre des monstres est le titre d'une gravure de Goya où un homme endormi, incarnation du penseur, du peintre lui-même, partisan des Lumières, est harcelé par des cauchemars prenant la forme d'animaux nocturnes comme des chats, des chouettes et des chauve-souris à l'aspect menaçant. Réalisée en 1797, l’œuvre est une réponse désenchantée aux idéaux révolutionnaires qui avaient débouché sur la Terreur. L'enfer est pavé de bonnes intentions, dit-on, et les sociétés les plus policées peuvent connaître des éclats soudains de sauvagerie et des poussées obscurantistes, comme si la civilisation n'était qu'un vernis fragile qui ne sert qu'à créer des fictions confortables. Et c'est dans l'une de ces fictions -de moins en moins- confortables, que se débattent les personnages de ce troisième roman de Kelly Braffet, un récit noir peuplé de figures esseulées, obligées de faire partie de telle o…

De Raphaël à Gauguin

à propos de l'exposition De Raphaël à Gauguin. Trésors de la collection Jean Bonna, à la Fondation de l'Hermitage, Lausanne
   Le papier est un matériau singulier. Fragile, il tolère mal les agressions de l'humidité et de la lumière. Comme support d'art, il ne semble pas destiné à un long avenir. Le papier, c'est le territoire de l'esquisse et du brouillon, de l'ébauche préalable de ce qui deviendra tableau ou fresque. Pourtant, malgré son caractère friable, les œuvres sur papier font parfois preuve d'une surprenante résistance aux effets destructeurs du temps. Cela tient peut-être aux caractéristiques des pigments utilisés dans le dessin, à celles du papier, et, naturellement, aux conditions de conservation. La volonté de conserver l'éphémère fait que les œuvres ne puissent être exposées de manière permanente, elles constituent, en revanche, des objets précieux gardés au sein des départements des arts graphiques de nombreux musées et bibliothèques, …

Jalousie

La jalousie est une ouverture, en sens unique, allant de l'intérieur vers l'extérieur, une sorte de lucarne. En plus duSentiment qui naît dans l'amour et qui est produit par la crainte que la personne aimée ne préfère quelque autre(Littré), le mot désigne un Treillis de bois et de fer qui permet de voir à travers, sans que l'on soit vu (id.). Il s'agit de dissimuler quel est le vrai centre d'attention, ce que l'on regarde réellement. Le même sens se retrouve dans le nom donné aux « lorgnettes d'opéra », autrefois appelées « lunettes de jalousie » :lunettes qui consistent à avoir un miroir exposé obliquement dans une boîte percée à jour qui tient par des vis à l'extrémité de l'objectif ; par son moyen on voit directement les objets que l'on semble regarder de côté. (id.). À cela, il faut ajouter un autre usage de cette expression : elle évoque le dispositif composé de lamelles mobiles de bois ou de métal, qui sert à ouvrir ou fermer une fenê…