mercredi 1 avril 2015

Jalousie


La jalousie est une ouverture, en sens unique, allant de l'intérieur vers l'extérieur, une sorte de lucarne. En plus du Sentiment qui naît dans l'amour et qui est produit par la crainte que la personne aimée ne préfère quelque autre (Littré), le mot désigne un Treillis de bois et de fer qui permet de voir à travers, sans que l'on soit vu (id.). Il s'agit de dissimuler quel est le vrai centre d'attention, ce que l'on regarde réellement. Le même sens se retrouve dans le nom donné aux « lorgnettes d'opéra », autrefois appelées « lunettes de jalousie » :lunettes qui consistent à avoir un miroir exposé obliquement dans une boîte percée à jour qui tient par des vis à l'extrémité de l'objectif ; par son moyen on voit directement les objets que l'on semble regarder de côté. (id.). À cela, il faut ajouter un autre usage de cette expression : elle évoque le dispositif composé de lamelles mobiles de bois ou de métal, qui sert à ouvrir ou fermer une fenêtre, à laisser passer plus ou moins la lumière et, à se protéger de la chaleur et, surtout, à voir sans être vu. C'est ce qu'on appelle aussi un store vénitien. En espagnol, la celosía 1 , également d'origine italienne, correspond à cette partie de la fenêtre. Mais comment passe-t-on de la jalousie amoureuse ou à la blessure d'amour propre à l'élément ornemental qui offre la possibilité d'exercer un regard contrôlé, glissant en biais ? Ces curieuses acceptions sont un emprunt de l'italien gelosia, de geloso (jaloux), qui a pour racine le grec ζηλoς (zelos). L'Antiquité donnait la même dénomination de « jalousie » aux notions de rivalité, envie ou peur de perdre l'affection de la personne aimée. Elles apparaissent en français au cours du Moyen Âge 2. Concernant le motif architectural, il est attesté à partir du XVe siècle 3. Et il semblerait que sa présence ait eu un rapport à la notion de jalousie en tant que sentiment, car cette structure, d'origine orientale, était destinée à cacher les femmes des regards des passants. Personne ne pouvait, en revanche, les priver de leur propre regard. Le regard des jalousées échappait ainsi, de manière inattendue, à la surveillance des jaloux.



  1. Enrejado de listoncillos de madera o de hierro, que se pone en las ventanas de los edificios y otros huecos análogos, para que las personas que están en el interior vean sin ser vistas. (Diccionario de la RAE)



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Publicité

Les Vaisseaux frères

à propos de Les Vaisseaux frères , de Tahmima Anam Un monologue d'apparence anodine, centré sur la possibilité de revoir un amo...