jeudi 28 juillet 2011

Garenne énigmatique

Les grandes vacances sont un moment privilégié pour la lecture, mais cette année j’ai préféré vous proposer un jeu de nature différente. Il ne s’agira pas de trouver les auteurs d’une collection de débuts de roman, mais une citation littéraire cachée dans la garenne ci-dessous. Avec les pistes suivantes :

-La citation est en anglais
-Elle n’a aucun rapport avec des lapins
-Elle est tirée d'un roman et a un peu plus d’un siècle


Saurez-vous la reconnaître?

Et deux photos pour patienter entre les suites. Je ne dirai pas où la première a été prise... Quant à la seconde, c'est la première fois que je vois un rayon vert sur le lac.





Et celle-ci?


L'Officina farmaceutica di Santa Maria Novella




55 commentaires:

  1. Au hasard:
    "In a hole in the ground there lived a hobbit. Not a nasty, dirty, wet hole, filled with the ends of worms and an oozy smell, nor yet a dry, bare, sandy hole with nothing in it to sit down on or to eat: it was a hobbit-hole, and that means comfort."

    RépondreSupprimer
  2. Bien essayé, mais il ne s'agit pas de celle-là! Cela dit, la citation est assez connue, j'ai trouvé plus de 8.000.000 de références sur Google.

    RépondreSupprimer
  3. La citation en anglais est-elle dans un roman français ou dans un roman anglais non traduit en français (0_0)?
    Because it is very difficult for me to read english literature :(... and to write too :))
    ... just I be able to understand... so-so(=_=)

    Je déclare donc forfait!

    RépondreSupprimer
  4. Ce n'est pas dans un roman français... :-)

    RépondreSupprimer
  5. 1) "Mysterious creatures living deep under Earth’s surface came from space" -> article de la Pravda du 27.02.2007.
    2) 8 millions de références, c'est au moins autant que pour "Dieu", non ?

    RépondreSupprimer
  6. Mais non, mais non, on obtient environ 139 millions pour "Dieu".

    Ce n'est pas l'article de la Pravda non plus, qui est en outre trop récent.

    RépondreSupprimer
  7. Mais si je mets la citation exacte (entre guillemets)j'obtiens "seulement" quelques 500 000 résultats.

    RépondreSupprimer
  8. Rectification : 142 millions pour Dieu!
    + 1 :))

    "Le coeur ne vieillit pas, mais il est pénible de loger un dieu dans des ruines." (0_0)
    Voltaire.

    Je trouve le dessin (pastel) tout à fait charmant. Les lapins vous inspirent Inma :)) et Blanchon a fait des petits...

    RépondreSupprimer
  9. Merci Ambre, le papier est effectivement approprié pour le pastel, mais je mets d'autres choses dessus, surtout des crayons aquarelle en plusieurs couches, en alternant les clairs et les foncés, c'est cela qui donne l'effet vaporeux. En revanche je ne vous montrerai jamais le "work in progress" parce que, chez moi, il s'agit surtout de gribouillis qui partent dans tous les sens et que je corrige lentement à la gomme pour trouver les lignes qui m'intéressent. Je fais ainsi une peinture "à la gomme".

    RépondreSupprimer
  10. Superbe ! mais n'oubliez pas le fixatif, sinon des particules vont tomber. Les couleurs sont d'inspiration anthroposophe ?

    Une petite chanson pour le week end:

    142 millions de références
    Et moi, et moi, et moi
    Avec mon milliard de Chinois
    Je cultive la différence
    J'y pense et puis j'oublie
    C'est la vie, c'est la vie

    RépondreSupprimer
  11. Au hasard, je propose:"The rabbit-hole went straight on like a tunnel for some way, and then dipped suddenly down, so suddenly that Alice had not a moment to think about stopping herself before she found herself falling down a very deep well."

    RépondreSupprimer
  12. Encore une fois bien vu, mais ce n'est pas cela non plus. Il n'est pas question de lapins ou de garennes dans la citation. :-)

    RépondreSupprimer
  13. Je donne carrément ma langue au chat. Ou au lapin... enfin à la lapine... Parce que dans ce genre de concours je suis nul et déculturé.

    La culture, c'est comme la paille pour les lapins, moins on en a moins on devrait faire de crottes...

    Aucun rapport, pas grave, je voulais juste dire que j'aime beaucoup la quarelle! Mais... l'aquarelle passe-t-elle¿

    ∅∟∅

    RépondreSupprimer
  14. J'ai l'impression que certains commentaires ont été égarés, parce que je ne les retrouve plus sur le blog, je m'occuperai de cela la semaine prochaine.

    @Tous : l'énigme est certes compliquée à résoudre, mais n'est-ce pas cela que les amateurs d'énigmes préfèrent? ;-)

    RépondreSupprimer
  15. J'ai quand même une suggestion. Une vague idée que je soumets: est-ce un roman de Mark Twain?

    RépondreSupprimer
  16. Y a-t-il des illustrations dans le roman?
    C'est pour faire avancer le schmilblick (0_%)

    RépondreSupprimer
  17. Faut qu'on avance, bon sang de bonsoir !
    Est-ce que ce bloody roman fait partie de la liste présentée à cette adresse:
    http://www.plathey.net/listes/meilleurs-livres.html

    RépondreSupprimer
  18. @Pierre-André: Non, ce roman n'est pas dans cette liste, excellente au demeurant (bien que je n'aie lu que 20% du total)

    @Hommelibre: votre suggestion m'intéresse... Pourriez-vous nous faire part de votre idée (la citation)?

    RépondreSupprimer
  19. Une autre piste...

    Il faut regarder le lapin hollandais. En quoi diffère-t-il des autres?

    RépondreSupprimer
  20. Il y en 26 pages dans Wiki, mais d'après une table des matières intitulée "Konijnenras", il y en a des blancs, des roux, des gris et des bleus. Si vous voulez les peindre en orange s'est possible, mais uniquement à l'occasion de la fête nationale.
    Par contre les anglais ont "inventé" un dutch rabbit bicolore. C'est un standard protégé par Sa Majesté & le British Rabbit Council. On note aussi un standard tricolore expérimental, alors que je sais les Chinois capables de produire à volonté des lapins aux couleurs de l'Union Jack.
    A proximité de l'ancienne Nieuw Amsterdam on trouve une Ile aux Lapins, mais on ignore tout de leur couleur et cela nous emmène déjà trop loin.
    Revenons au sujet.

    RépondreSupprimer
  21. Sur google images, cela donne:

    http://www.google.ch/search?tbm=isch&hl=fr&source=hp&biw=1280&bih=709&q=lapin+hollandais&gbv=2&oq=lapin+hol&aq=0&aqi=g2&aql=&gs_sm=e&gs_upl=1429l4289l0l6024l9l9l0l1l1l0l234l1438l1.2.5l8l0

    Bien sûr, il s'agit du bicolore...

    RépondreSupprimer
  22. Savez-vous ce qu'est que la "rabbitry" ?
    Ca ressemble à "robbery" mais c'est honnête (dans une certaine limite).

    RépondreSupprimer
  23. C'est un élevage de lagomorphes?

    RépondreSupprimer
  24. En chinois 养兔场 soit: place d'élevage de lapins.
    Il faut distraire le public, car nous sommes loin d'avoir trouvé la réponse à votre énigme.

    RépondreSupprimer
  25. Inma, non je ne saurais. Il faudrait que je relise. C'est juste une idée incertaine comme un nuage flou au crépuscule.

    Mais est-ce que mon idée vous intéresse parce qu'elle a du sens par rapport à l'énigme, ou parce qu'elle est totalement farfelue?

    8-| ?

    RépondreSupprimer
  26. Parce qu'elle a du sens par rapport à l'énigme :-)

    RépondreSupprimer
  27. Bon, je donne une dernière piste, mais là, tout le monde va trouver tout de suite: La clé de l'affaire, c'est la lune.

    RépondreSupprimer
  28. J'ai affiché les listes de tous les écrivains ayant publié un roman en anglais entre 1900 et 1910: rien qui pourrait déclencher la révélation. Je rends mon tablier littéraire.

    RépondreSupprimer
  29. Le roman a été publié un peu avant, en 1894...

    RépondreSupprimer
  30. Pour faire avancer l'affaire, il faut envisager le problème autrement: nous avons une garenne, qui a trois entrées/sorties et une série de tunnels. Nous avons un sens de lecture, d'après les conventions esthétiques, de gauche à droite. Essayons alors de "lire" la garenne en utilisant chaque élément et en suivant le sens emprunté par les lapins, à la manière d'un labyrinthe de déambulation (dans une cathédrale). Cela peut donner, par exemple: groupe de lapins + lapin seul + lune... Comment dit-on "tous" ou "chacun" en anglais?

    RépondreSupprimer
  31. Everybody needs to be alone to survey the moon!
    Mmmm!
    Citation de : myself (0_0)inspirée par :
    "A Midsummer Night's Dream".

    Ca ne va pas faire avancer le schmilblick!

    RépondreSupprimer
  32. Every man for himself, and Rabbit for us all
    (Spanish proverb)

    RépondreSupprimer
  33. J'ai donné tellement de pistes... Je rappelle qu'il suffit de taper Every + moon + quote, pour obtenir rapidement le résultat recherché sur google. Les explications viendront après...

    RépondreSupprimer
  34. “Every one is a moon, and has a dark side which he never shows to anybody”... ???

    C'est quand-même plus facile avec la clé. Enfin si je ne me trompe pas.

    Ce serait donc bien Mark Twain. Mais comment y ai-je pensé? Les tunnels, je crois. Il m'a semblé voir intuitivement un bout du Mississipi quelque part derrière l'arbre. N'y a-t-il pas une histoire de tunnel ou de grotte dans une des aventures de Tom Swayer, et de trésor? Et la période semblait correspondre.

    Jolie citation, Inma. Mais sans votre coup de pouce, à part cette mémoire floue qui m'est venue, je séchais.

    Merci pour ce jeu très sympa et pour votre belle aquarelle.

    RépondreSupprimer
  35. Félicitations John ! L’explication suit :
    L’idée de départ était de résoudre l’énigme en suivant les chemins labyrinthiques d’une garenne. Comme les garennes sont peuplées de lapins, ils ont naturellement été mis à contribution. La citation de Mark Twain, du roman Puddn’head Wilson (1894) évoque le thème du secret, les secrets qui font partie essentielle de nos vies. J’aimais beaucoup cette phrase et je l’avais recopiée dans un cahier il y a très longtemps, mais j’ai eu l’idée de l’utiliser en constatant que la garenne représentait un monde souterrain et secret par rapport à la surface (tout un étant un lieu de vie), et avec ses différentes entrées et sorties, elle était vraiment en adéquation avec la citation.

    Dans les tunnels apparaissent ainsi plusieurs motifs : le groupe de lapins puis le lapin isolé qui sort du terrier (every + one) sachant que le mot admet les deux orthographes (ensemble et séparé). Vient en suite la lune, si l’on continue le chemin des lapins, et on peut se replonger dans la garenne pour trouver le lapin hollandais, qui est le seul du groupe à posséder une « dark side », les autres ont simplement des « robes » unies. Si l’on suit le chemin, on trouve un lapin qui met les pattes sur un coffre fermé « never shows », donc celui qui ne montre pas… Et pour finir, la dernière chambre du terrier avant la sortie est vide « anyone ».
    Si j’ai fait remarquer dès le début qu’il n’était pas question de lapins dans la solution de l’énigme, c’est pour vous inviter à raisonner en termes de motif et non d’objet, ce qui était le cas pour la plupart des étapes du labyrinthe-garenne, à l’exception de celle de la lune :-)

    RépondreSupprimer
  36. Mais la dernière étape n'avait du sens que par rapport à la phrase négative, bien sûr.

    RépondreSupprimer
  37. Merci Inma.

    Votre démarche est très intéressante. J'étais à des lieues de chercher la solution selon les motifs. J'avais laissé les lapins où ils étaient pour percevoir ce monde de Tom Sawyer. J'ai vérifié: il y a bien la grotte où Tom s'égare avec sa petite amie, et le trésor de Joe l'indien. J'ai pris un chemin très différent de celui que vous expliquez ici, j'ai capté plus l'image que la spécificité de chaque objet. Mais si j'ai pu pressentir une oeuvre de Twain cela ne suffisait pas à arriver au bout de l'énigme.

    Joli voyage que vous nous avez proposé.

    La face visible et la face cachée: thème fondamental dans l'observation de l'humain. J'y retrouve la notion de transparence que nous avions débattue il y a un certain temps.

    Votre point de vue m'a fait beaucoup réfléchir. L'éclairage de l'affaire DSK et de cette "transparence" délatrice a éclairé notre discussion. Je réalise que tout ne peut être montré, ne serait-ce que par souci d'autoprotection. Le monde étant ce qu'il est tout peut être utilisé, déformé, amplifié, re-connoté, bref il faut au final avoir une bonne raison de vouloir garder une part de transparence. Encore faut-il déterminer sur quelle part de soi, dans quel objectif et à partir de quelle motivation.

    Par contre je reste à penser qu'une part de transparence enrichit les relations humaines et la compréhension que nous avons de l'humain. Reste à déterminer où placer la frontière.

    Bonne journée Inma.

    RépondreSupprimer
  38. J’avais démissionné depuis le début tant l’énigme m’avait paru insoluble ! Je crois que j’ai bien fait de ne pas me décerveler, car je n’aurais jamais trouvé. J’ai préféré me contenter d’admirer l’aquarelle en rêvant. Bravo à ceux qui ont suivi les indices avec persévérance pour finalement assembler les mots, tels des perles sur un fil, de cette belle citation de Mark Twain !
    Les aventures de Tom Sawyer et Huckelberry Finn ont bercé toute mon enfance. Est-ce pour les imiter qu’un jour, alors haute comme trois pommes, j’ai fait l’école buissonnière avec un petit camarade pour jouer, non pas dans une garenne ni dans une grotte secrète, mais au bord d’une rivière que nous prenions pour le Mississippi ?

    RépondreSupprimer
  39. @Hommelibre: pour la transparence, elle est selon Milan Kundera une caractéristique des sociétés totalitaires, une manière de favoriser le collectivisme en brisant l'individu. Cela dit, et je me souviens de la discussion dans votre blog sur la transparence et son antidote possible (le cloisonnement), je tiens à distinguer les personnes privées, même célèbres, qui n'ont de compte à rendre à personne, et les personnes qui représentent (ou aspirent à représenter) une communauté. Dans ce dernier cas on devrait avoir un devoir de neutralité, mais aussi, à mon avis, le droit à la vie privée devrait être assorti d'un devoir de discrétion, car pendant une certaine période on peut devenir "la robe qu'on salue", c'est-à-dire un symbole clair et lisible destiné à rallier des gens aux valeurs et mentalités différentes. Mais qui osera parler de devoirs devant ceux qui confondent une liberté et un droit?

    @L'absente: la difficulté (d'ordre grammaticale notamment)m'a été signalée par une amie anglophone il y a quelques jours. Aussi, je suis agréablement surprise par toutes ces allusions à Tom Sawyer, les grottes, les tunnels et le Mississippi (aux quels je n'avais pas pensé...Ou peut-être?) encore une preuve de la richesse des échanges virtuels.

    RépondreSupprimer
  40. Bravo !
    Si les desseins d'Inma sont impénétrables, ses dessins passeront à la postérité de l'ordre des lagomorphes: avez-vous idée du nombre de contes à inventer à partir de celui-ci?
    Si l'on veut plutôt en faire une lecture (ψ)analytique, la profondeur du terrier et ses multiples ramifications vont nous faire visiter toutes les pâtisseries viennoises et anti-viennoises.
    Merci pour la promenade.

    RépondreSupprimer
  41. Merci toujours à vous tous pour votre intérêt et vos propositions. Cela m'incite à produire d'autres énigmes, dont la phase la plus intéressante (et la plus difficile, bien entendu)est pour moi l'adéquation à établir entre la partie graphique et la partie textuelle.

    RépondreSupprimer
  42. Etes-vous sûre d'avoir vu cela?

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:GreenFlash.jpg

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Rayon_vert_observatoire_de_La_Silla_2_insolite.jpg

    Quant à la première photo, prise d'où... : de votre balcon? (0_0)

    RépondreSupprimer
  43. Non, c'est la deuxième qui a été prise de mon balcon, la première, c'est en Italie...

    Merci pour les photos, je ne les avais pas vues, mais sur la deuxième photo, le reflet vert était assez impressionnant en vrai, plus qu'en photo en tout cas!

    RépondreSupprimer
  44. En Italie, vraiment ? ça roule et ça tangue, comme le relief géologique d'une île volcanique. Par élimination, on peut déjà affirmer que ce n'est pas le Vatican.

    Avec qui bavardions-nous l'an passé à propos du "Rayon Vert" d'Eric Rohmer ? Je suis sûr qu'Ambre était dans le coup.

    RépondreSupprimer
  45. Je parle sans cesse du Rayon Vert; oui, nous en avons déjà parlé... Quant à Eric Rohmer j'en parlais encore aujourd'hui... je ne sais où? Peut-être à mon cheval (0_0). C'est un de mes cinéstes préférés. (J'implore le pardon de Barbie).

    RépondreSupprimer
  46. Rohmer oblige, le rayon vert amène immanquablement à l'heure bleue. Expérience troublante. Qui l'a faite ?

    RépondreSupprimer
  47. Probablement moi, mais je n'en suis plus sûre, elle date de 2009. L'heure bleue, c'est l'un de mes meilleurs souvenirs d'enfance, surtout lors de longs voyages en voiture, où le paysage devient d'un bleu de plus en plus foncé avant de disparaître.

    RépondreSupprimer
  48. Après un sandwich et un Coca, je suis à nouveau d'attaque pour les énigmes d'Inma.

    Ceux qui croiraient voir la Grande Muraille serpentant sur les collines boisées du Sichuan, ont la vision déformée par certaines influences: il s'agit en fait d'un panorama pris depuis une endroit non précisé de San Marino. Panorama transfrontalier, donc, bien qu'Inma le place uniquement en Italie.

    Quant à la dernière, je ne me prononcerai pas, puisqu'il s'agit d'un piège tendu par Géo, qui n'a même pas pris la peine de dissimuler son nom sous le desin.

    Bien que le temps n'existe pas, l'heure bleue est la seule marque objectivement visible d'un changement d'horaire.

    RépondreSupprimer
  49. Exact pour San Marino! En fait, on peut dire que San Marino est une enclave à l'intérieur de l'Italie, c'était le sens de ma phrase.

    J'ai bien ri avec votre remarque sur le γεωγράφος, mais il me semble que l'ordre des lagomorphes lui est totalement étranger.

    RépondreSupprimer
  50. Je prépare une deuxième énigme, picturale, comme à mon habitude, mais cette fois pas de phrases en anglais, promis.

    Entre temps, il y aura un prochain billet ce soir, mais tard dans la soirée

    RépondreSupprimer
  51. En visite à San Marino (depuis Mercatello), j'ai été charmé par l'ancienneté d'un établissement nommé "Officina typographica", ce qui donnait à une simple imprimerie le lustre d'un atelier d'alchimie.

    Pensez-vous qu'en Italie on puisse trouver un "Lago Morphico" ? Il paraît que "les champs morphiques, sont des régions d'influence non matérielles s'étendant dans l'espace et se prolongeant dans le temps"; c'est bon pour la S.F.

    RépondreSupprimer
  52. Encore un peu de patience! La rentrée c'est pour moi aujourd'hui (ö-ö)

    J'ai cherché un "Lago Morfico", avec des orthographes différentes sans rien trouver, ce qui nous permet de l'utiliser à l'avenir dans n'importe quel texte de fiction.

    Je ne connais pas d'atelier d'imprimerie, mais une très belle pharmacie (ou parfumerie, ou les deux), du côté de Santa Maria Novella qui me fait cet effet. C'est un vrai nid à touristes, mais toujours impressionnant.

    RépondreSupprimer
  53. Et l'on trouve les produits de cette officine à Genève: onéreux, certes, mais le rêve parfumé à l'ancienne n'a pas de prix.

    RépondreSupprimer

Publicité

Paul Delvaux, maître du rêve

Paul Delvaux, maître du rêve . Évian, Palais Lumière. Du samedi 01 juillet au dimanche 01 octobre 2017 Le maître du rêve, tel est ...