mardi 7 février 2012

Labyrinthe sous la neige

La neige est souvent liée au silence. C’est une image, comme celle de la profondeur associée au sommeil, comme si l’on « tombait » en dormant. N’y a-t-il guère qui s’élèvent ? Et je brûle ainsi d’écrire sommeil enneigé, pour donner d’autres contours à mon image. Ce silence est introuvable lorsque les flocons couvrent le cœur des villes, lorsque crissements et tassements se mêlent aux bruits coutumiers. Le silence appelle la gravité, la mélancolie, tout ce que la ville tente de gommer, parfois sans succès. Le bruit fait partie de la ville, mais dans un jardin presque caché, tel le Giardino Giusti à Vérone, au pied des collines, la neige trace d’autres paysages possibles dans le labyrinthe de haies, des chemins encore plus éphémères que ceux des allées de buissons, une carte plaisante toujours renouvelée, dont allure silencieuse n’est qu’apparente. Elle contient l’histoire des jardins à l’italienne des années 1500, le modèle des  jardins florentins de Boboli, des souvenirs du Grand Tour des amateurs d’art du XVIIIe siècle à l’ombre des cyprès et des ruines faites pour remonter le temps.

Les jardins sont l’envers des villes idéales, en ce qu’ils prennent en compte l’état de ruine là où les cités utopiques aspirent à un aspect lisse permanent, à une netteté des lignes où le vent glacé de janvier serait toujours apaisé, où le soleil ne réchaufferait plus les murs. Ces villes sont également pensées pour ne jamais être habitées, pour garder intact leur état de rêve de papier, leur qualité dessinée en deux dimensions. Je leur préfère tout ce qui change, même froid et fragile.  










Ajout du 10 février : couleurs d'hiver à Vérone











27 commentaires:

  1. C'est vrai que pour les jardins, la notion d'obsolescence n'existe pas, le délabrement leur est inconnu. Ils sont intemporels tout en étant saisonniers. Une ville vidée de ses occupants pour l'entretenir, va devenir jardin après quelques années. Forêt vierge après un siècle.

    RépondreSupprimer
  2. Excellent! C'est aussi ce que je voulais transmettre. Sinon, j'ai trouvé ce lien vers un site de photos de lieux à l'abandon, surtout en Espagne, mais aussi dans d'autres pays, fascinant:

    http://abandonalia.blogspot.com/

    RépondreSupprimer
  3. J'ai toujours été fascinée par les cyprès que l'on voie ("voit" (0_0) au secours Rabbit, Inma?) en Provence et sur vos photos on observe qu'ils font vraiment partie de l'architecture.
    " Je leur préfère tout ce qui change, même froid et fragile."
    J'aime beaucoup cette phrase.
    J'essaie d'imaginer ces photos - celles où l'on voit les bâtisses - avec un soleil couchant qui réchaufferait les ocres.

    Je m'attendais à voir des "jardins abandonnés" en allant visiter votre lien! Mais ce que vous nous proposez n'est pas moins intéressant. Il y a aussi une âme dans les lieux abandonnés.

    RépondreSupprimer
  4. Les voies de Rabbit sont impénétrables, mais il voit tout...

    C'est n'est pas une âme, ô Ambre: il existe et nous l'avons rencontré, il s'appelle genius loci (l'esprit des lieux).

    Piazza Navone en février, murs ocre sur ciel bleu foncé = syndrome de Stendhal assuré.

    RépondreSupprimer
  5. Oui, vous avez le mot juste, pour les lieux (abandonnés ou pas) il s'agit d'esprit, cette "chose" qui se dégage quand on entre quelque part et parfois même, quand on entre dans un blog:)). Mais alors "objets inanimés avez-vous donc une âme?" Que faut-il répondre? Moi je dis oui! L'esprit serait en relation avec le corps, la matière, donc le présent, tandis que l'âme ne prendrait "corps" quaprès la mort. Pour faire simple je dirais que l'esprit serait palpable tandis que l'âme serait imperceptible?

    "Le dualisme classique
    Lorsque Descartes caractérise le corps par l’étendue et l’âme par la pensée, il officialise philosophiquement l’opposition intuitivement perçue entre matière et esprit. Dans la mesure où il considère que l’âme n’est présente, parmi les vivants, que chez l’homme, il en conclut que les animaux ne sont que des "machines", assemblages complexes de roues et de ressorts, et comme tels intégralement connaissables par les voies de la géométrie et de la mécanique."

    "Bergson remarque (Matière et mémoire, 1896) que c’est pour des raisons pratiques, en fonction des exigences et habitudes de notre action quotidienne, que nous affirmons l’existence des "choses"-là où la physique dissout leur substance. Et il considère simultanément que l’attitude scientifique doit précisément "s’abstraire" de ces "images usuelles". Il conviendrait sans doute qu’il en aille de même pour tous les esprits."

    Un petit café maintenant (0_0)?

    RépondreSupprimer
  6. Café, pousse-café, cigare: car, au train où c'est parti, on en a pour toute la journée à disserter...
    L'âme, c'est un peu comme Dieu, tout le monde en parle et personne ne peut expliquer de quoi il s'agit.
    Rabbit dit que c'est une sorte de "bonus".

    RépondreSupprimer
  7. "il en conclut que les animaux ne sont que des "machines"," Descartes ne connaissait pas Blanchon.

    Piazza Navone en février? Dans ces temps de refroidissement climatique, prémices de la prochaine glaciation,trouve-t-on un ciel bleu foncé? J'ai trouvé surtout du gris qui offre un contraste élégant et fondant avec les rouges et ocres.

    "Une sorte de bonus", cela me plaît :-)

    RépondreSupprimer
  8. J'en conclus que Blanchon a une "âme":))

    Merci pour le rajout de photos. Je pourrais partir sur un coup de tête en Italie rien que pour les ocres, les rouges, la terre de sienne.
    Magifique aussi la façade de la troisième photo.

    RépondreSupprimer
  9. Magifique (0_0), en fait je ne change rien!

    RépondreSupprimer
  10. Un blog consacré aux couleurs, si l'on veut mettre un nom sur toutes les couleurs de la palette "veronese" (qui est d'ailleurs un vert carrément sichuanais): http://pourpre.com/

    Pour âme: à part "bonus", on pourrait ajouter une version comptable, celle d'"actif immatériel".

    RépondreSupprimer
  11. Vert véronèse : http://fr.wikipedia.org/wiki/Vert_V%C3%A9ron%C3%A8se

    Vert sichuanais : je n'ai pas trouvé via Google. Il va falloir réouvrir "un certain blog"; je me souviens d'un billet où vous en parliez (=_=), avec une photo d'un tube de peinture. Me trompé-je?

    Vous pourriez rajouter cette couleur sur le site que vous mettez en lien, à la rubrique CHROMA!

    RépondreSupprimer
  12. Pour le Rouge Chinois, c'est ça et pas à côté:

    Couleur principale

    PANTONE:186 C

    CMYK: C0, M100, Y100, K10

    RGB: R230, G0, B0

    Couleur auxiliaire

    PANTONE: 202 C

    CMYK: C0, M100, Y65, K45

    RGB: R137, G0, B24

    PANTONE: 1788 C

    CMYK: C0, M85, Y90, K0

    RGB: R254, G40, B14

    PANTONE: 159 C

    CMYK: C0, M65, Y100, K5

    RGB: R242, G85, B0

    Je vous indiquerais volontiers la gamme exacte du Jaune Chinois, mais seul l'empereur y a droit.

    RépondreSupprimer
  13. Et voici le Jaune Breton (0_°)!

    http://www.ville-pontlabbe.fr/musee/wp-content/uploads/2010/12/MuseeBigouden_giletFemme1910.jpg

    http://farm6.staticflickr.com/5260/5543798821_0a5be7729a_z.jpg

    RépondreSupprimer
  14. D'après ce site, la Bretagne en a déjà vu de toutes les couleurs:
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Chronologie_des_attentats_attribu%C3%A9s_%C3%A0_l%27Arm%C3%A9e_r%C3%A9volutionnaire_bretonne

    RépondreSupprimer
  15. Rires...
    Franchement, je préfère les couleurs de Vérone.

    RépondreSupprimer
  16. Avec les problèmes de Blanchon, je n'ai pas vraiment eu l'occasion de me pencher sur vos commentaires. Mais j'ai trouvé une image pour le jaune chinois

    http://elogedelart.canalblog.com/archives/2011/03/09/20587723.html

    RépondreSupprimer
  17. Fort seyant, si vous songez à tricoter un pull pour Blanchon. Depuis que vous le soumettez à un climat polaire, ce ne serait pas un luxe pour lui.
    Voici néanmoins les références officielles pour les tuiles jaunes vernissées de la Cité Interdite:
    PANTONE: 123 C CMYK: C0, M30, Y95, K0 RGB: R255, G179, B15
    Rien ne vous empêche non plus, de transformer votre maison en résidence impériale chinoise, pour autant que les normes locales en matière de construction le permettent.

    RépondreSupprimer
  18. A propos, le Yunnan et le Valais, c'est kif-kif; regardez ça:
    http://www.rendez-vous-wiki.com/wiki-lijiang&mont-enneige-yulong&3339
    vous ne trouvez pas que le DRAGON DE JADE a un petit air de CERVIN vu depuis le Gornergrat ?

    RépondreSupprimer
  19. Oui, mais le sommet et plus élevé. Dragon de Jade, c'est poétique :-). Le pull ne sera pas nécessaire, mais je devrai l'empêcher de sortir tout seul dans le froid, ce qui n'est pas toujours facile, car monsieur ne fait qu'à sa tête et ses grandes oreilles : mange quand il veut, dort quand il veut. Je l'ai toujours laissé faire, tant sa présence est réconfortante, mais là, il a déjà huit ans et devient un peu plus fragile...

    RépondreSupprimer
  20. Très beau le mont Yulong.
    Le Cervin vu par un affichiste Suisse:))
    http://www.pullmangallery.com/images/1400_1.png

    Comment va Blanchon? Ca vit combien d'années un lapin domestique? ()_() (j'ai essayé de faire des oreilles de lapin).

    RépondreSupprimer
  21. Merci Ambre, Blanchon va mieux, il est de nouveau à la maison. Personne ne semble savoir combien d'années peut vivre un lapin, peut-être entre 6 et 12 ans, pour donner une fourchette assez large.

    RépondreSupprimer
  22. Il faudrait éviter de parler de "fourchette" quand il s'agit d'un lapin...

    RépondreSupprimer
  23. Mais je le laisse aussi se balader (plutôt sautiller) dans la cuisine, mais il n'a pas accès aux casseroles :-))))

    RépondreSupprimer
  24. Bon, sérieusement, préservez-le quand ça gèle dehors!
    Ma soeur a perdu son chat à cause du froid. Il sortait la nuit et un matin, elle l'a retrouvé mort dans son jardin. Trop dur!

    http://www.oiseau-libre.net/Animaux/Droits-des-animaux/Citations.html

    RépondreSupprimer
  25. Justement, c'est le genre de choses que font ceux qui aiment beaucoup les animaux (moi y compris) : les laisser faire ce qu'ils veulent dans la maison ou ailleurs, jusqu'au jour où ils tombent sur un fil électrique ou tout autre objet dangereux. J'ai eu des hamsters qui vivaient en cage et c'était mieux pour eux, car j'avais aussi des chats, pour qui un hamster, c'est juste une souris sans queue. Cependant, je ne supporte pas de voir Blanchon en cage: il a besoin de courir, de dépenser de l'énergie, de découvrir les différents recoins de la maison où il peut se cacher. Mais il est interdit de balcon jusqu'au printemps :-))))

    RépondreSupprimer
  26. Ma mère avait un chat au caractère de cochon: Figaro. Plus d'une fois, en hiver, il a échappé aux radars pour disparaîre pendant plusieurs semaines, avant de réapparaître sale et amaigri. On l'a cru gelé, écrasé par une voiture ou dévoré par un renard: pas du tout. Il a ainsi vécu 20 ans. Face à une telle bestiole, on devrait lui faire signer une décharge pour libérer son maître de toute responsabilité morale.

    RépondreSupprimer
  27. Indépendant & curieux. Ce sont de belles qualités...

    RépondreSupprimer

Publicité

Paul Delvaux, maître du rêve

Paul Delvaux, maître du rêve . Évian, Palais Lumière. Du samedi 01 juillet au dimanche 01 octobre 2017 Le maître du rêve, tel est ...